Ce groupe est privé. Seul l'administrateur du groupe peut vous y ajouter.

STRESS CLIMATIQUE : La nature au secours des milieux aquatiques

Conference

Thématique de la conférence: 

Public : 

Agents des services de l'Etat, collectivités publics, établissements publics, chercheurs, universitaires, associations, toute personne intéressée par le sujet

Objectifs : 

Colloque pluridisplinaire sur l'adaptation aux risques climatiques pesant sur les milieux aquatiques par les solutions fondées sur la nature.

 

Description : 

Colloque organisé par la sous-direction de l'innovation pédagogique et collaborative (MTES/SPES/IPEC, anciennement Ifore) en partenariat avec la Société française pour le droit de l'environnement, l'Institut de recherches sur l'évolution de la Nation et de l'Etat (IRENEE - Université de Lorraine), et avec l'appui technique de l'European rivers network (ERN).

A l'heure actuelle, les effets du changement climatique se font ressentir sur les milieux aquatiques ainsi que sur les activités et ouvrages y associés. Ils tendent à augmenter à l'avenir les risques qui pèsent sur la biodiversité, les ressources naturelles et les activités humaines. Des effets plus ou moins catastrophiques risquent d'avoir un impact sur des secteurs tels l'administration de l'eau, la prévention de la santé, l'aménagement urbanistique, les transports, l'agriculture, la sylviculture et le tourisme.

Or, depuis l'accord de Paris de 2015, l'adaptation au changement climatique est devenue l'un des objectifs globaux. Parmi les techniques d'adaptation, il y a les solutions fondées sur la nature. Qualifiées de "mesures sans regret" (no-regret-options), elles se présentent de manière particulièrement prometteuses pour aménager les cours d'eau et les milieux y associés. En effet, elles génèrent des bénéfices indépendamment de la réalisation effective des risques climatiques. Ces mesures de renaturation n'agissent pas seulement sur le volume de Co2 dans l'atmosphère (techniques de fixation du carbone à travers des approches écosystémiques), mais préviennent aussi les conséquences du changement climatique, à savoir les risques conjugués d'inondations et de sécheresses ainsi que la perte de biodiversité.

Les mesures de renaturation du milieu aquatique sont cependant confrontées à de nombreux obstacles qu'il conviendra de saisir pour pouvoir les surmonter. Ils relèvent notamment de contraintes inhérentes à l'hydrologie, à la biologie, à l'ingénierie, à la poliltique foncière et d'aménagement, au cadre juridique et administratif et à l'acceptabilité sociale.

Le colloque s'intéressera aux techniques d'aménagement du milieu fluvial et des zones alluviales basées sur la nature (retrait de digues et récupération de zones inondables, (re)constitution de paysages fluviaux et de prairies humides,...).

Les contributions insisteront sur la restauration des dynamiques et fonctionnalités fluviales qui ont pour objectif de lutter contre les risques climatiques (inondations, périodes de sécheresse). Elles indiqueront aussi des pistes à suivre pour surmonter les obstacles qui se présentent dans ce contexte. La démarche sera pluridisciplinaire et exposera aux participants les outils théoriques et pratiques nécessaires à la réalisation de cet objectif.

Une visite sur site est prévue l'après-midi de la 2ème journée.

Un programme détaillé sera publié prochainement

 

Organisme d'accueil : 

Faculté de droit, économie et gestion

Ville : 

NANCY

Région : 

Lorraine

Date de début : 

Jeudi, 12 Mars, 2020 - 09:00

Date de fin : 

Vendredi, 13 Mars, 2020 - 16:30

Inscription

Equipe pédagogique

Chargé de formation

Monique Gauch

Assistant de formation

Fabrice Scheid