Ce groupe est privé. Seul l'administrateur du groupe peut vous y ajouter.

STRESS CLIMATIQUE : La nature au secours des milieux aquatiques

Conference

Thématique de la conférence: 

Public : 

Agents des services de l'Etat, collectivités publics, établissements publics, chercheurs, universitaires, associations, toute personne intéressée par le sujet.

Objectifs : 

Colloque pluridisplinaire sur l'adaptation aux risques climatiques pesant sur les milieux aquatiques par les solutions fondées sur la nature.

Colloque organisé par la sous-direction de l'innovation pédagogique et collaborative (Ministères de la Transition Ecologique, de la Cohésion des Territoires et de la Mer/SPES/IPEC, anciennement Ifore) en partenariat avec la Société française pour le droit de l'environnement, l'Institut de recherches sur l'évolution de la Nation et de l'Etat (IRENEE - Université de Lorraine), et avec l'appui technique de l'European rivers network (ERN).

A l'heure actuelle, les effets du changement climatique se font ressentir sur les milieux aquatiques ainsi que sur les activités et ouvrages y associés. Ils tendent à augmenter à l'avenir les risques qui pèsent sur la biodiversité, les ressources naturelles et les activités humaines. Des effets plus ou moins catastrophiques risquent d'avoir un impact sur des secteurs tels l'administration de l'eau, la prévention de la santé, l'aménagement urbanistique, les transports, l'agriculture, la sylviculture et le tourisme.

Or, depuis l'accord de Paris de 2015, l'adaptation au changement climatique est devenue l'un des objectifs globaux. Parmi les techniques d'adaptation, il y a les solutions fondées sur la nature. Qualifiées de "mesures sans regret" (no-regret-options), elles se présentent de manière particulièrement prometteuses pour aménager les cours d'eau et les milieux y associés. En effet, elles génèrent des bénéfices indépendamment de la réalisation effective des risques climatiques. Ces mesures de renaturation n'agissent pas seulement sur le volume de Co2 dans l'atmosphère (techniques de fixation du carbone à travers des approches écosystémiques), mais préviennent aussi les conséquences du changement climatique, à savoir les risques conjugués d'inondations et de sécheresses ainsi que la perte de biodiversité.

Les mesures de renaturation du milieu aquatique sont cependant confrontées à de nombreux obstacles qu'il conviendra de saisir pour pouvoir les surmonter. Ils relèvent notamment de contraintes inhérentes à l'hydrologie, à la biologie, à l'ingénierie, à la poliltique foncière et d'aménagement, au cadre juridique et administratif et à l'acceptabilité sociale.

Le colloque s'intéressera aux techniques d'aménagement du milieu fluvial et des zones alluviales basées sur la nature (retrait de digues et récupération de zones inondables, (re)constitution de paysages fluviaux et de prairies humides,...).

 

 

Description : 

Ce colloque se tiendra en 2 parties, d'une demi-journée chacune :

- la première, le 26 octobre 2020, au grand amphithéâtre de la Tour Sequoia, à la Défense, objet de la présente annonce,

- la seconde partie est prévue début décembre (date exacte à préciser), a priori à Nancy (à confirmer). Elle fera l'objet d'une seconde annoce sur notre site, et d'une inscription séparée.

Attention :

Chacune de ces demi-journées prévoit a priori un public en présentiel, et sera également retransmise en direct sur internet. Elle pourra cependant être reconfigurée en mode exclusivement distanciel pour le public si les conditions sanitaires devaient l'exiger. Les inscrits seront informés en amont des modalités retenues.

Dans tous les cas (présentiel ou distanciel), l'inscription est gratuite mais obligatoire, en ligne (sur le présent site exclusivement). Ces inscriptions devront être suffisament anticipées pour des raisons d'organisation, et les candidatures pourront éventuellement faire l'objet d'une sélection.

 

Les contributions insisteront sur la restauration des dynamiques et fonctionnalités fluviales qui ont pour objectif de lutter contre les risques climatiques (inondations, périodes de sécheresse). Elles indiqueront aussi des pistes à suivre pour surmonter les obstacles qui se présentent dans ce contexte. La démarche sera pluridisciplinaire et exposera aux participants les outils théoriques et pratiques nécessaires à la réalisation de cet objectif.

Projet de programme :

> 13h15 : Mot d’accueil, (à préciser)
> 13h30 : Communication introductive, Jochen Sohnle, professeur de droit public à l’université de
Lorraine, chercheur à l’IRENEE, président de la Société française pour le droit de l’environnement
(section Est), responsable scientifique du colloque
Présentations et cadrage des sujets et démarches
> 14h00 : Claire-Cécile Garnier, cheffe du bureau de la ressource en eau et des milieux aquatiques
> 14h20 : Sarah Voirin, chargée de mission ONERC, ministère de la Transition écologique et
solidaire
> 14h40 : Roxane Marchal, analyste des Risques Cat à la Caisse centrale de réassurance (CCR)
Exemples européens de mise en oeuvre et d’évaluation de solutions fondées sur la nature : le
programme NAIAD
> 15h00 : Les solutions fondées sur la nature pour les risques liés à l’eau : quel éclairage des
sciences sociales ?, Joana Guerrin, Chargée de recherches à l’INRAE - Science politique
> 15h20 : Echanges avec la salle
> 15h40 : Pause
> 15h55 : Projection d’une video présentant l’exemple d’une action de renaturation : Doubs-Loue

Table-ronde : illustration des enjeux, approches et défis relevés par les territoires : le cas
de la Bourgogne-Franche-Comté
> 16h00 : Débat : Quelle modalités concrètes de l’aménagement des milieux aquatiques basées
sur la nature ? Quels acteurs mobilisables ? Quelles synergies territoirales ? Quels freins et résistances
? Quels leviers d’action ? Quels gains et quels co-bénéfices ?

Exemple d’approches et dynamiques menées en Bourgogne-Franche-Comté

Animation : Alexis Pasquet-Venzac chargé de mission à ERN France

Avec les participations attendues :

  • D’un-e représentant-e d’une agence de l’eau concernée par la Bourgogne-Franche-Comté ;
  • D’un-e élu-e local : maire, représentant d’une structure intercommunale ;
  • D’un-e représentant-e des services de l’Etat (DREAL BFC) ou de l’Office Français de la Biodiversité de Bourgogne-
    Franche-Comté (sous réserve) ;
  • D’un-e représentant d’un-e syndicat de rivière ou d’un EPTB (Syndicat Doubs-Loue sous réserve) ;
  • De représentants de société civile, associatifs (Alterre Bourgogne sous réserve).

17 h 00 : Analyse conclusive et regard philosophique sur la demi-journée par Catherine Larrère.

17 h 15  : échanges avec la salle.

Organisme d'accueil : 

MINISTERE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE

Ville : 

La Défense

Région : 

Île-de-France

Date de début : 

Lundi, 26 Octobre, 2020 - 13:00

Date de fin : 

Lundi, 26 Octobre, 2020 - 18:00

Inscription

Equipe pédagogique

Chargé de formation

Christian Bourrand

Assistant de formation

Fabrice Scheid